Un nouveau Conseil réglementaire pour une recherche globale de la santé
January 13, 2016  //  By:   //  Top News  //  No Comment

Selon l’Académie des Sciences médicales au Royaume-Uni, il est nécessaire d’avoir un organisme de réglementation pour la recherche en santé. Les auteurs de ce plan de décrivent le système répandu comme une catastrophe puisqu’ils sont étouffant les avancées de la recherche médicale. La recherche clinique au Royaume-Uni a généralement réduit et beaucoup accusent la paperasserie de tels événements. Selon Andrew Lansely, Secrétaire à la santé de l’Angleterre, le gouvernement va examiner comment ces recommandations peuvent être mise en application. Le but du rapport est de créer un organisme de recherche pour la santé que pourrait apporter l’approbation des recherches beaucoup moins cher et plus rapide que le système actuel.

Les essais cliniques en Grande-Bretagne derrière d’autres pays sont en retard. À autour de l’année 2000, le nombre de participants UK qui participent à des essais cliniques est environ 6 %. Après 6 ans, le nombre est réduit à la moitié de ce nombre. Le rapport a été rédigé par Sir Michael Rowlins, un professeur et il déclare que la paperasserie est à blâmer pour cette participation diminution du Royaume-Uni dans les essais cliniques. Au Royaume-Uni, il est devenu beaucoup plus difficile d’engager une recherche basée sur la santé en raison de la réglementation. Selon le rapport, l’organisme de réglementation actuelle met en péril la recherche en santé dans le pays, et ceci a conduit à des problèmes complexes et onéreuses pour ceux dans le R&D.

Selon Peter Johnson, un professeur qui est également membre de la Cancer Research UK, il faut près de 2 ans entre le gratifiant de la subvention pour la recherche et de l’avoir un participant à un procès. Le rapport qui a été passé rend une conclusion qu’il y a une nécessité d’un guichet unique qui peut aider en rendant le processus plus rapide dans la fabrication des subventions pour des recherches qui pourraient aider l’industrie médicale. Cette agence qu’ils proposent les testaments e le seul qui peut offrir une approbation éthique. Inclus serait le service de la gouvernance de la recherche nationale qui effectuera les vérifications.

L’Agence sera en mesure d’intégrer facilement les différents services et d’autres organismes afin de créer le plus rapide et des approbations plus complètes. Les experts espèrent qu’avec cette Agence, le délai de traitement, qu’il faudrait des subventions à traiter sera coupé arrière afin qu’il y aura moins de temps à appliquer pour le premier patient qui prendront part du procès. En cancérologie, temps est un aspect essentiel et cela signifie que l’Agence globale sera en mesure de fournir des subventions qui ne prendra pas 2 ans et ne prendra que quelques mois.

Le problème avec l’organisme de réglementation actuel, c’est que c’est trop complexe et très déconcertés dans l’ensemble. Le gouvernement examinera ce rapport et va trouver un moyen de savoir comment le plan peut être mis en œuvre. Cette Agence ne fonctionnera certainement si les approbations sont sont plus intégrées au travail pour le Royaume-Uni entier afin d’aller de l’avant et de développer des études plus particulièrement pour les maladies rares.

About the Author :